Histoire‎ > ‎

Lettre patriarcale scellée 7 juin 1966

ATHÉNAGORAS

PAR LA GRÂCE DE DIEU ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE

NOUVELLE ROME ET PATRIARCHE ŒCUMÉNIQUE


        Accomplissant à maintes reprises et de bien des manières ses buts saints et salvateurs, de tout temps l’Église Mère prête aussi grande attention, veille affectueusement et s’occupe à établir des pépinières spirituelles, susceptibles de contribuer diversement au service et à la promotion de la science chrétienne. D’exposer aussi à ceux du dehors la foi et la vie culturelle, léguées par les apôtres, trésor qu’elle garde authentiquement et intégralement.


        Ce n’est pas seulement pour soi que l’Église Mère crée de telles pépinières spirituelles ou qu’elle prend volontiers sous sa tutelle affectueuse et sa surveillance régulière celles fondées par ses pieux enfants. Par des Actes officiels, elle se règle aussi inébranlablement leur fonctionnement pour que, tout s’y déroulant de façon régulière, bonne et sans heurts, la récolte des fruits espérés soit justement plus abondante. Par principe, l’ordre régit les entreprises humaines et la cohérence leur sert de ciment pour qu’elles soient solidement établies. À plus forte raison, il est nécessaire que l’ordre régisse les affaires spirituelles, les œuvres de sollicitude et de prévoyance administrative de l’Église, destinées à permettre à l’être humain d’atteindre dans sa vie présente sa perfection morale en Christ et le salut de son âme, mais sans doute aussi de se fixer des buts sacrés de nature générale.


        Grâce aux soins dévoués et au noble élan de généreux donateurs, l’Église Mère vient d’acquérir à Chambésy, Genève (37, chemin de Chambésy), une grande propriété de 1.2 hectares, convenable pour y créer un « Centre Orthodoxe » pour que celui-ci l’aide dans son ministère spirituel envers ses enfants, la chrétienté et l’humanité entière, plus spécialement aussi, dans l’accomplissement de ses fonctions interorthodoxes et interchrétiennes. Dès lors notre humble personne et les très saints et éminents métropolites qui nous entourent, frères bien-aimés et concélébrants en l’Esprit Saint, après délibération synodale, avons décidé de créer dans ce biens-fonds un Centre Orthodoxe, avec rang et discipline de stavropégie, à l’égard duquel, en nous prononçant, nous stipulons ce qui suit :


1. Cette stavropégie, crée à Genève en Suisse sou la dénomination « Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique à Genève », aura pour base la sainte église stavropégiaque, dédiée au saint et glorieux Apôtre Paul, et comprendra des bâtiments propres à servir ses buts.


2. Le Centre Orthodoxe -avec tous ses bâtiments existants et ceux qui seront érigés suivant les besoins, ses meubles et installations- sera propriété du Patriarcat Œcuménique. Il sera sous l’absolue domination, dépendance et juridiction, à la fois canoniques et administratives, du Patriarcat Œcuménique, auquel il aura sa seule référence. Il n’aura de rapport avec aucune organisation sur place, communautaire et ecclésiastique ; ni même avec le saint Diocèse métropolitain d’Autriche, exarchat de Suisse, d’Italie et de Hongrie, sur le territoire duquel il est situé, le nom du Patriarche Œcuménique chaque fois en titre y étant toujours commémoré.


3. De caractère purement ecclésial et spirituel, ce Centre Orthodoxe en création aura pour but et mission d’informer le monde chrétien sur le culte divin, l’enseignement, la tradition et la théologie orthodoxes. De cultiver l'étude de la théologie et de la vie spirituelle des autres Églises et Confessions chrétiennes ainsi que des autres religions. De promouvoir l’esprit œcuménique et de faciliter les contacts entre les Églises orthodoxes locales, ainsi que ceux avec les autres Églises et Confessions chrétiennes, en vue de développer et de faire progresser l’unité interorthodoxe et interchrétienne.


4. Pour réaliser ce but et cette mission, au fur et à mesure de son développement, le Centre Orthodoxe devra : Pratiquer, en l’église de façon exemplaire la vie liturgique et, généralement, cultuelle de la très sainte Église orthodoxe. Organiser, sur la base de programmes spéciaux, des prédications et des conférences, des congrès, des séminaires, et d’autres rencontres et manifestations ecclésiastiques, théologiques et spirituelles. Créer une bibliothèque spécialisée, comprenant : des ouvrages et des traités de théologie, de pensée et de spiritualité orthodoxes ; des revues -grecques et étrangères- théologiques, ecclésiales et autres, en particulier de documentation sur l’orthodoxie ; des parutions similaires de toute nature, tels que calendriers, annuaires, statistiques, etc. ; une section spécialement destinée aux collections épuisées de revues ecclésiales et autres publications utiles, réimprimées par ses soins. Acquérir une imprimerie et éditer une revue théologique de l’Église, ainsi que d’autres imprimés sur son activité spirituelle. Organiser des expositions de livres orthodoxes, d’iconographie et d’art sacré. Réunir des cours de musique byzantine, enregistrés sur disques et bandes magnétiques. Organiser des récitals de musique byzantine. Entretenir un service de photocopie pour faciliter le travail des chercheurs scientifiques. Prendre toute mesure et utiliser tout moyen approprié non prévu ici, mais qui pourrait surgir selon les besoins.


5. Le Centre Orthodoxe sera administré, quant à sa gestion économique, par un Conseil financier dont les onze membres seront choisis parmi les fondateurs et bienfaiteurs de la Fondation, et seront désignés par le Patriarcat Œcuménique. Quant à sa gestion générale, il le sera par un Conseil d’administration dont les sept membres seront aussi désignés par le Patriarcat Œcuménique. Le mandat des deux Conseils sera de trois ans, mais pouvant être partiellement ou totalement renouvelé. Le président et le secrétaire général seront les mêmes pour les deux Conseils, alors que le Directeur du Centre y siègera d’office.


6. Le Conseil financier sera composé d’un président, deux vice-présidents, un secrétaire général, un trésorier et six membres conseillers. Son travail consistera à administrer les biens du Centre, rembourser le prix d’achat de la propriété, assurer et gérer les fonds nécessaires pour ériger de nouveaux bâtiments, exécuter le budget annuel, établi par lui avec la collaboration du Conseil d’administration, et dresser le bilan. Le budget et le bilan seront soumis au Patriarcat Œcuménique pour approbation et confirmation.


7. Le Conseil d’administration sera composé d’un président, un vice-président, un secrétaire général e quatre membres conseillers. Son travail consistera à définir et surveiller les activités et le fonctionnement de la fondation, trouver le personnel adéquat et proposer sa nomination au Patriarcat Œcuménique, élaborer, approuver et soumettre au Patriarcat Œcuménique les projets de programmes concernant les diverses sections du Centre, préparés par le Directeur de l’établissement.


8. Les deux susdits Conseils se réuniront et décideront en commun à chaque fois qu’il s’agira de faire ériger de nouveaux bâtiments au Centre et de dresser le budget annuel. Ils tiendront une séance commune extraordinaire chaque fois que, en présence d’une question financière importante, le président jugera cela nécessaire.


9. Outre les deux susdits Conseils, le Centre sera doté d’un Conseil de gestion interne, composé du Directeur de la Fondation, en qualité de président, et des cadres supérieurs du Centre. Il se réunira au moins une fois par semaine pour examiner et régler les affaires courantes, élaborer et soumettre au Conseil d’administration les divers programmes de travail et de fonctionnement du Centre, proposer les mesures nécessaires à prendre, le cas échéant, en vue de développer le Centre, élaborer les rapports d’activité de la Fondation et soumettre ceux-ci au Patriarcat Œcuménique par le biais du Conseil d’administration, ainsi que pour examiner et proposer, en temps opportun, au Conseil financier les dépenses prévues pour le Centre.


10. Le personnel du Centre sera supérieur, auxiliaire et domestique. À la première catégorie appartiennent le Directeur et les chefs des Services dont le nombre dépendra de l’organisation et du développement des diverses sections du Centre, tous étant désignées par le Patriarcat Œcuménique ; à la deuxième catégorie, les secrétaires, les copistes et les dactylographes, les employés auxiliaires en général ; à la troisième, l’intendant, le personnel des cuisines, le portier, les huissiers et les personnel de nettoyage, servant dans l’établissement. Le personnel, appartenant à la deuxième et la troisième catégorie, est directement nommée par le Conseil d’administration.


11. Le Directeur sera le chef de la gestion interne et du personnel de la Fondation, choisi toujours parmi les théologiens ecclésiastiques célibataires. Il aura à représenter le Centre vis-à-vis de toute autorité, se charger du bon fonctionnement du Centre, appliquer le programme, assurer l’ordre et la discipline, suivre et contrôler le travail du Personnel sous son autorité, en référer généralement au Patriarcat Œcuménique qu’il doit régulièrement informer sur toutes les questions, élaborer, en collaboration avec les Conseils compétents, les programmes du Centre et gérer les affaires courantes, financières et de service, en informant, à chaque fois, le Patriarcat Œcuménique.


12. Les chefs des Services dirigeront les sections spéciales en veillant à l’organisation, au bon fonctionnement et au développement de celles-ci, et en élaborant leurs propres programmes qu’ils soumettront au Directeur du Centre pour la suite à donner.


13. Les tâches du personnel auxiliaire et domestique seront chaque fois définies par le Directeur du Centre.


14. Le Centre aura deux Corps honoraires, celui des « fondateurs » et celui des « sociétaires » : fondateurs étant proclamés par le Patriarche Œcuménique et le Saint-Synode des chrétiens orthodoxes qui, grâce à leurs libéralités, ont contribué à la création du Centre, de même que ceux qui font don au Centre d’une somme fixée dans les Statuts ; sociétaires, ceux qui rendent au Centre des services notables ou, généralement, des personnes juges dignes par le Patriarcat Œcuménique de porter ce titre d’honneur. Dans les deux cas, la proclamation sera annoncée aux intéressés ainsi honorés par une Patente patriarcale, et leurs noms seront consignés aux deux registres officiels, tenus à ce propos au Centre.


15. Des personnes, dont la Fondation a reçu des bienfaits moraux ou matériels exceptionnels, seront proclamées par le Patriarche Œcuménique et le Sainte-Synode grands bienfaiteurs de la Fondation, et leurs noms seront gravés sur une plaque commémorative, encastrée dans le narthex de l’église stavropégiaque.


        Ayant ainsi décidé et jugé, l’arrêt a été formulé sous forme de Statuts et synodalement entériné. En foi et preuve de quoi, le présent Tome de fondation, patriarcal et synodale est promulgué. L’acte a été enregistré et signé dans le code sacré de notre sainte Grande Église du Christ, et une copie conforme a été envoyé à notre Centre Orthodoxe, Patriarcale et Stavropégiaque, à Genève, pour ses archives.

En l’an de grâce 1966, le 7 juin, IVe Indiction.


                                + Athénagoras, Patriarche de Constantinople, décrète.

                                + Thomas de Calcédoine.

                                + Jacques de Derka.

                                + Dorothée des Îles des Princes.

                                + Cyrille de Chaldée.

                                + Chrysostome de Néocésarée.

                                + Maxime de Laodicée.

                                + Maxime de Sardes.

                                + Méliton de’Héliopolis et Theira.

                                + Jérôme de Rhodopolis.

                                + Émilien de Milet.