Histoire‎ > ‎Saint et Grand Concile‎ > ‎

Secrétariat pour la préparation 1968-2016


LE SECRÉTARIAT POUR LA PRÉPARATION

DU SAINT ET GRAND CONCILE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE*

(1968-2016)

(Makarios, Évêque de Lampsaque)


Le Secrétariat pour la préparation du saint et grand Concile de l’Église orthodoxe a opéré conformément à la décision du Patriarcat Œcuménique que les Églises orthodoxes locales ont unanimement approuvée lors de la IVe Conférence panorthodoxe (Chambésy 1968). Il a été confié aux directeurs successifs du Centre Orthodoxe, le métropolite Damaskinos (de bienheureuse mémoire) pour la période 1968-2002, et le métropolite Jérémie de Suisse à partir de 2003 jusqu’au 2016, année de la convocation du saint et grand Concile.

À cet égard, le Secrétariat a été organiquement intégré aux activités établies du Centre dont il a largement déterminé la mission. Sa fonction a consisté à mettre en valeur les contributions des Églises orthodoxes locales et à préparer convenablement les thèmes concernant les étapes successives préparatoires au travail du Concile. Dès lors, la réunion, le classement thématique, la traduction en grec, russe et français, et l’évaluation critique et comparative des contributions des Églises locales sur chaque thème sont devenus des tâches substantielles du Secrétariat. Ce travail a été illustré dans les rapports que le chef du Secrétariat présentait aux organes institutionnels chargés de préparer le Concile, à savoir la Commission interorthodoxe préparatoire, et la Conférence panorthodoxe préconciliaire. Ces instances se réunissaient à l’invitation du Patriarcat Œcuménique au Centre Orthodoxe afin de dégager pour chaque thème le consensus sur les propositions à soumettre au saint et grand Concile.


La Commission interorthodoxe préparatoire a tenu au Centre ses réunions successives :

  • La première entre le 16 et 18 juillet 1971.

  • La deuxième entre le 15 et 23 février 1986.

  • La troisième entre le 10 et 17 novembre 1990.

  • La quatrième entre le 7 et le 13 novembre 1993.

  • La cinquième entre le 6 et 13 juin 2009.

et

  • La sixième entre le 21 et 28 février 2011.

Elle avait comme but de préparer les projets de documents de consensus sur les thèmes figurant à l’agenda du Concile.


Ces documents ont été transmis à la Conférence panorthodoxe préconciliaire qui s’est réuni :

  • La première entre le 21 et 28 février 1976.

  • La deuxième entre le 3 et 12 septembre 1982.

  • La troisième entre le 15 et 23 février 1986.

  • La quatrième entre le 6 et 13 juin 2009.

et

  • La cinquième entre le 10 et le 17 octobre 2015.

Sa tâche consistait à formuler les propositions unanimes à soumettre au Concile.


Par décision de la Synaxe des Primats de 2014 un nouveau organe préparatoire a été crée, la Commission interorthodoxe spéciale, ayant pour mandat de réviser, voir mettre à jour, les documents approuvés par la IIIe réunion de la Conférence panorthodoxe préconciliaire en 1986 et de superviser les documents approuvés par sa IIe réunion en 1982. Elle a tenu trois réunions au Centre Orthodoxe :

  • La première entre le 29 septembre et le 4 octobre 2014.

  • La deuxième entre le 16 et 21 février 2015.

et

  • La troisième entre le 29 mars et le 3 avril 2015.

Ces documents ont été transmis à la cinquième et dernière réunion de la Conférence panorthodoxe préconciliaire (10-17 octobre 2015).

À l’invitation du Patriarcat Œcuménique, le Secrétariat pour la préparation a assumé aussi l’organisation au Centre Orthodoxe de la dernière -avant le Concile- Synaxe des Primats (21-28 janvier 2016) qui a approuvé à l’unanimité cinq documents préconciliaires et décidé que le saint et grand Concile de l’Église orthodoxe soit convoqué, comme convenu lors de la Synaxe de 2014, la jour de la Pentecôte 2016. L’île de Crète, à savoir l’Académie patriarcale à Kolymbari, a été choisi comme le lieu des travaux du Concile.

Le Secrétariat ne s’est pas contenté de mettre en valeur les contributions des Églises locales portant sur l’agenda du Concile. À l’initiative de Patriarcat Œcuménique, le Secrétariat a élargi sa contribution pendant la période préparatoire, en réalisant des Congrès internationaux, scientifiques ou interorthodoxes, spécialement réunis pour examiner plus systématiquement certaines de ces questions. Citons le congrès international sur la Célébration commune de Pâques (1977), la commission internationale d’astronomes pour aborder scientifiquement la Question du calendrier (1979), la commission interothodoxe de canonistes, chargée d’élaborer un projet de Règlement des Assemblées épiscopales dans la Diaspora orthodoxe (1995), le congrès interorthodoxe sur la place de la femme dans l’Église orthodoxe (Rhodes, 1988), le congrès scientifique international sur la Biotechnologie et la Bioéthique (2002), etc. Parallèlement, le chef du Secrétariat et d’autres éminents théologiens ont analysé les thèmes à l’ordre du jour du Concile dans des revues théologiques internationales. D’ailleurs, certains des ces thèmes ont fait l’objet de séminaires théologiques annuels organisés au Centre, en vue d’élargir le débat théologique sur la thématique du Concile et de satisfaire à des demandes en ce sens émanant des Églises orthodoxes et des autres Églises chrétiennes.



* Cf., MAKARIOS, évêque de Lampsaque, Histoire du Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique, dans EPIMELIA S.A. (éd.), «Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique - Chambésy Genève. 35 ans au service de l'Église et de la Théologie Œcuménique», Epimelia S.A., Athènes 2003, p. 52-53.