Mission‎ > ‎

Le Centre au service de l'Orthodoxie

LE CENTRE AU SERVICE DE L’ORTHODOXIE*


(Professeur Constantin Scouteris)

        Le Centre est ouvert à toutes les Églises orthodoxes. Or, avec la bénédiction et sous la conduite du Siège œcuménique, il opère comme un lieu de rencontre et de communications des Églises autocéphales. En «favorisant les contacts entre les Églises orthodoxes locales» et en déployant son activité interorthodoxe, il contribue à maintenir e à faire progresser l’unité. En tant que maison interorthodoxe située au centre de l’Europe, il prouve que l’orthodoxie peut être une présence vitale et tenir un discours essentiel même dans les milieux traditionnellement occidentaux. Les rencontres officielles, réunissant de délégués des Églises orthodoxes, confirment la fonction interorthodoxe du Centre. En outre, celle-ci est certifiée par le projet élaboré en 1975 déjà, de créer «une pépinière théologique» pour permettre aux jeunes originaires des Églises orthodoxes de faire des études. D’acquérir ainsi une formation «au degré d’études supérieures» des cadres animés par l’esprit ecclésial. De recevoir ainsi un solide savoir théologique et d’être sensibilisés à l’obligation œcuménique de l’orthodoxie. Aux termes de la Lettre de 1975, l’objectif de cette pépinière est double : former des cadres compétents pour servir les besoins des Églises locales, d’une part, fournir à ses diplômés le bagage théologique et scientifique nécessaire à la conduite de «dialogues interothodoxes et interchrétiens».

        Le Centre a débuté son activité à une époque où des personnes d’autres traditions chrétiennes avaient manifesté un intérêt accru à l’égard de la théologie et de la spiritualité orthodoxes. Comme on pouvait s’y attendre, le Patriarcat Œcuménique s’est attaché à présenter la pensée et la vie orthodoxes. Dans ce sens, il fallait que le Centre devienne un lieu de travail sérieux et responsable. Une bibliothèque organisée, spécialisée dans la théologie, le culte et la spiritualité orthodoxes, servirait de source d’information. Elle serait destinée aux Églises orthodoxes et aux chercheurs d’autres confessions chrétiennes, spécialement intéressés à connaître et à étudier l’orthodoxie. La lettre de 1966 soulignait particulièrement le besoin d’organiser une bibliothèque structurée dans le Centre. Elle contiendrait «des ouvrages et des traités de théologie, de pensée et de spiritualité orthodoxes ; des ouvrages étrangers sur l’Église et la théologie orthodoxes ; des revues -grecques et étrangères- théologiques, ecclésiales et autres, en particulier du matériel de documentation sur l’orthodoxie;des parutions similaires de toute nature, tels que calendriers, annuaires, statistiques, etc ; une section spécialement destinée aux collections épuisées de revues ecclésiales et autres publications utiles». L’idée était d’y réunir tous les documents publiés sur l’orthodoxie pour informer principalement le chercheur orthodoxe, mais aussi tout chercheur intéressé par l’orthodoxie.



* SCOUTERIS Constantin, La mission et les buts de Centre Patriarcal. Tels qu'ils sont définis dans les deux Lettres patriarcales scellées de 1966 et de 1975, dans EPIMELIA S.A. (éd.), «Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique - Chambésy Genève. 35 ans au service de l'Église et de la Théologie Œcuménique», Epimelia S.A., Athènes 2003, p. 102-112.